• Icône sociale YouTube
  • Instagram

© Maï Home

Emilie - Maï

Il était une fois… une fille d’origine vietnamienne qui s’est incarnée dans une famille dont les parents enchantaient grand nombre de leur communauté avec leur musique traditionnelle…ils faisaient voyager rien qu’avec leur voix, en mettant en scène et en musique les histoires de la vie quotidienne….  Cette petite fille évolue entre les instruments de sons lointains, de chants sensibles, de rituels animistes, des sons qui ont traversés des terres, des montagnes et des mers… elle n’a d’ailleurs pas encore 6 ans lorsqu’elle apprend à chanter, jouer du piano, à danser…

 

Vous l’aurez compris, mon chemin de vie a débuté dans un monde d’artistes où l’expression vocale était un outil central d’expression mais aussi un métier reconnu.  Sauf que… je suis née en France… J’ai alors expérimenté les contradictions d’une double culture qui avait des valeurs qui n’étaient pas alignées.

A 19 ans, après 3 ans de lutte avec une santé mise à mal liée à la thyroïde, mon chemin m’a conduite à un carrefour qui m’a semblé donner sur deux voies qui ne pouvaient se rejoindre : la relation d’aide et le chant. Il m’a fallu choisir entre mon être créatif et un « vrai métier ».

 

J’ai alors pris la voie de l’autre domaine qui me passionnait : la relation d’aide et j’ai mis en « veille » mon être d’expression.

Educatrice spécialisée durant 9 ans, j’ai accompagné des personnes dans différents milieux : handicap, violences conjugales, violences faites aux femmes, protection de l’enfance, addictions. Ces expériences ont été tout aussi riches qu’éprouvantes. Il me manquait toujours un chose pour me sentir épanouie et alignée dans ma « mission de vie ». Je me posais beaucoup de questions et avais la sensation d’être comme un poisson dans un bocal qui tourne en rond dans des limites invisibles et sentant son incapacité à accéder au reste du monde qui était pourtant devant ses yeux.

Je suis alors allée chercher des réponses en thérapie : je passais mon temps à vouloir SAUVER les autres sans comprendre que je ne pourrai sauver personne d’autre que moi-même. Je n’avais pas de réelle satisfaction à mes actions. J’ai appris à reconnaître mes propres manques, blessures, et incompréhensions. J'ai ainsi pû consoler ma petite fille intérieure : à qui j’ai privé de liberté de chanter, de danser pour ne garder que la partie empathique pour les autres.

J’avais le besoin me trouver moi-même en m’imaginant un monde où tout était possible : en me libérant de mes conditionnements, de mes carcans et laisser ma partie créative et expressive entrer en fusion avec ma sensibilité et mon désir d’accompagner les autres.  ​

Après près de 7 ans sans chanter, je retrouve un groupe de musique et je redécouvre tout le bien-être que le chant me procure. Se réveille à nouveau ma passion pour le chant, la voix et toutes les vibrations traversant le corps, ma maison intérieure.

J’ai alors eu cette révélation : ce que je fais aujourd’hui est une forme de retranscription que mes parents faisaient au Vietnam. J’accompagne des personnes à voyager dans leur monde intérieur et dans leurs relations affectives à travers l’expression du chant, du mouvement et des scénarios de leur vie ! Je n’avais pas à choisir ! J’ai fusionné mes univers pour aujourd’hui vous proposer cette approche unique vers un chemin de réappropriation de soi.